Jeux de Pouvoir

Dans un royaume du Moyen âge, luttez pour faire de votre famille la plus puissante ! Obtenez les plus hauts titres… et les privilèges qui vont avec !
 
Effectifs des duchés - lien
Kits de démarrage - lien
Postes importants & prédéfinis - lien
Offres d'emploi - lien
Fiches des Guildes - lien

Partagez | 
 

 Virgile Valombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1474
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Virgile Valombre   Dim 4 Fév - 19:06

Virgile Valombre

Généralités


Prénoms : Virgile Morgan

Âge : 27 ans

Sexe : Masculin

Origine : Orlind

Duché actuel: Orlind

Rang social : Peuple (Dirigeant d'une compagnie marchande)

Métier : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur

Groupes : Compagnie des Voiles d'Azur, Rose Noire


Caractère


Faut-il craindre Virgile Valombre ? Sans doute, comme on doit craindre ces démons chimériques tapis dans l’ombre, ainsi que la beauté de ces fleurs superbes mais vénéneuses et enrobées de ronces vicieuses. Car le capitaine Valombre n’est pas un aspirant au bien ; pour autant, il n’est pas non plus un partisan du mal, mais seulement l’architecte de ses propres intérêts, lesquels ne sauraient souffrir d’aucune concurrence.

C’est une âme sans saveur qui anime son regard de glace, au creux duquel loge un éclat d’intelligence apathique tapie sous des manières cordiales et chaleureuses... Ce sont un esprit vif et un phrasé maîtrisé qui font la rhétorique impeccable du jeune homme, ainsi qu’un raffinement certain et un talent porté à la poésie qui en assure le charme ; mais derrière ces stratagèmes mondains ne se cache nulle autre intention que celle de nourri ses seuls intérêts. En somme, nulle empathie ni aucune considération pour autrui ne saurait le détourner de la route de ses seules machinations.

Maître stratège, rusé jusqu’au vice, rien ne saurait souffrir sa logique implacable. Car ce n’est pas un être humain que notre capitaine au cœur de pierre. C’est au contraire un étranger à tout ce qui vit et ressent. Un étranger au monde des hommes comme à celui des bêtes. Virgile Morgan Valombre, « celui qui vient de l’océan », n’appartient qu’à lui ; à l’océan, et à sa propre personne.


Physique


Le dirigeant de la Compagnie des Voiles d’Azur est un jeune homme au charisme certain – et à la froideur non moins authentique. Jamais ses manières ne trahissent rien de sa pensée, et toujours le moindre de ses gestes est-il mûri et maîtrisé. Voilà un homme qui sait demeurer maître de lui-même en toute situation, et ne déplaire jamais. Son teint pâle l’auréole néanmoins d’un aspect fantomatique laissant deviner sa tendance à fuir la lumière pour chercher l’abri des ombres de son bureau où se trament ses machinations, une lueur rusée brillant dans le creux de ses prunelles noires au tranchant acéré.

Toujours apprêté de la plus élégante manière, il témoigne d’un sens aigu des mondanités, et bien qu’il les exècre, il passe néanmoins un temps certain à ordonner son habit comme sa coupe courte et austère, toujours appropriée aux circonstances où il se voit contraint de feindre une sympathie que ses traits durs et ses arrêtes tranchantes ne parviennent jamais à rendre sensible. Sa droiture austère et sa démarche militaire témoignent néanmoins d’un tempérament carré et d’un caractère maîtrisé.


Physique


Nulle histoire n’est plus banale que celle de Virgile Valombre. Aîné d’une fratrie de quatre frères et une soeur, fils d’un riche marchand austère mais bienveillant ainsi que d’une mère attentive et appliquée auprès de laquelle il étudia dès lors qu’il fut en âge d’écouter, il ne connut ni la pauvreté du corps ni celle de l’esprit. Sans doute est-ce cette éducation stricte et monotone qui fit de Virgile Valombre cet homme sans passion, morne lui-même sans que plus aucun des poèmes de son enfance de ne le fasse plus vibrer d’aucune manière. Une enfance banale, en somme – pour une famille aussi riche que la sienne tout du moins. Mais une enfance sans âme.

Musique, poésie, philosophie et sciences du vivant, alchimie et travaux pratiques – autant d’activités qui forgèrent tant son esprit que son corps d’enfant sage. C’est néanmoins sur les docks et dans l’atelier naval de la Compagnie de son père qu’il se sentait vivre au sens propre. Observer puis participer à la conception des pièces et à leur assemblement, contempler puis voguer sur les nefs aux voiles d’azur glissant sur les eaux d’Antiva – voilà qui le faisant se sentir véritablement vivant. Voilà qui fit naître sa vocation, certes décidée à l’avance par la vanité de son glorieux paternel, mais ressentie jusqu’au plus profond de son être, plus encore quand il passa sa première nuit sur les caraques de la Compagnie.

Puis le géniteur tomba malade, ou bien était-il simplement trop vieux... Cela revenait au même. Il céda la compagnie à son enfant dans son dernier souffle, pour que le génie puisse enfin s’exprimer. Virgile en fût-il affligé ? Certes non. Pourquoi l’aurait-il été ? La seule gloire de son paternel n’aura jamais été que de mettre au monde six enfants. Mais qu’y avait-il de respectable à un pareil non-événement ? Virgile était au contraire plutôt satisfait. Car sa seule ambition était de reprendre les reines de la Compagnie, et d’en faire fructifier les affaires. Chose qu’il s’empressa de mettre en place, la semaine même du décès de feu son géniteur, alors qu’il était lui-même ce jeune homme au charme sibyllin mais déjà prometteur, à peine âgé de vingt-cinq ans.

C’est sur la mer et le long des fleuves que le jeune capitaine passa les deux années qui suivirent, à mettre en ordre les affaires de la Compagnie et à accomplir ce que son père n’avait jamais su mettre en place – un réseau digne de ce nom. Pas uniquement destiné à une plus grande richesse, car cela n’était qu’on moyen pour s’emparer d’une fin donnée aux yeux de Virgile. Mais pour user de son influence auprès des véritables protagonistes de l’empire. Les duchés ne sont rien d’autre pour lui qu’autant d’échiquiers sur lesquels se disputent des parties dantesques où tous les coups sont permis, mais où seule la plus implacable des stratégies est à même de remporter la victoire. Celle de Virgile ? Certes non. Mais de ses alliés, et cela seul comptait.

Car le meilleur endroit pour régner, c'est encore depuis le royaume des ombres.


Dernière édition par Virgile Valombre le Sam 5 Mai - 18:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Points de fidélité : 793

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Virgile Valombre   Dim 4 Fév - 20:20


Fiche validée




Félicitation ! Votre fiche est acceptée. Smile


Commencez par remplir vos champs de profil si cela n'est pas encore fait. Pour remplir les lignes des influences, reportez-vous au post Don de points à la création du personnage.

Pour la suite, je vous invite à utiliser le sujet Kits de démarrage correspondant au niveau socio-économique de votre personnage.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans la section Questions & suggestions ou sur notre serveur discord (lien). Sinon, contactez les membres du staff par MP.


Sur ce, bon jeu !

Le Staff de Jeux de Pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeux-de-pouvoir.forumactif.com
 
Virgile Valombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TAOP PI] 27-09-1459 Alexitt [coupable]
» La Journee-Physiquo
» Avec la lettre | L |
» Le baptême des cloches de Brasparts
» Apparemment je ne suis pas la seule tête en l'air [Virgile]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Pouvoir :: Accueil :: Gestion de personnage :: Présentations validées :: Duché de Orlind-
Sauter vers: