Jeux de Pouvoir

Dans un royaume du Moyen âge, luttez pour faire de votre famille la plus puissante ! Obtenez les plus hauts titres… et les privilèges qui vont avec !
 
Effectifs des duchés - lien
Kits de démarrage - lien
Postes importants & prédéfinis - lien
Offres d'emploi - lien
Fiches des Guildes - lien

Partagez | 
 

 Bradwyr Lionheart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Bradwyr Lionheart   Mar 15 Mai - 1:12

Bradwyr Lionheart

Généralités



Nom & titres : Maison Lionheart & Baron de la ville portuaire d'Antiva.

Prénom(s) : Bradwyr Lionheart

Âge : 35 ans.

Sexe : Mâle.

Origine : Orlind.

Duché actuel: Orlind.

Rang social : Noblesse Baron

Métier : Baron d'Antiva






Caractère




Bradwyr Lionheart est un noble qui avait le sens de la justice et le respect envers ceux et celle qui le servait jusqu'a la trahison que lui et son père vont subir. Il développera un mauvais caractère en étant juger par les survivants de ses assauts ou de sa vengeance, comme quelqu'un de cruel,psychopathe,égoïste, râleur et qui n'a aucune considération pour la vie humaine.

Ses hommes de confiance quand à eux vois en lui comme un homme plein de détermination, glacial et sans pitié, mais qui sait se montrer juste quand il obtient ce qu'il veut.

Il reste tout de même un homme d'honneur et ne laissera jamais personne de sa Baronnie après chaque abordage ou attaque au sol, il essayera toujours de sauvé ceux qui sont blessés. Il partage également le butin avec équité avec tout les membres qui se sont battu avec férocité sur mer comme sur terre, car pas de place pour les faibles. .





Physique




"-Bienvenue à Antiva ! Allez-y, prenez un siège. J’espère que mes boucaniers et corsaires ne vous ont pas trop fait peur en traversant la ville ah ah ah… Bon, on m’a dit que vous voulez quelques petites informations pour votre papier monsieur le scribe, concernant ma personne après ma longue absence forcé."

Il fit un léger sourire ironique en croisant les bras fixant l'homme.

"-Vous-savez, d’habitude c’est moi qui demande ce genre de choses avec ou sans consentement...."

Il regarde avec sérieux et froideur la personne en face de lui. Il refait un sourire joyeux et prend une pomme pas loin sur le bureau.

"- Bien! Par quoi on commence ? Mon physique ? J’ose espérer que vous êtes quelqu'un de patient. Un homme qui ignore qui je suis, verra en moi un revenant… Et... Il n’aurait pas tort à dire vrai, vue mes longues années en dehors de cette Baronnie qui est mienne maintenant."

"-Je dois admettre que mon apparence en rebuterai plus d'un : Un vieux loup de mer, massif d’épaule et d’une corpulence digne d’un roi bien nourrit. Mes bras encore pleine de force soulèverais l’ancre d'un navire aisément et j'ai des mains assez  grandes pour des petit cou…haha..."

Il eu un rire sadique ainsi qu'un regard sombre qui fit tremblé la pomme d'aden de son interlocuteur.

"...Du moins, seulement avec celle qui me reste à porté, mais vous avez de la chance je vous aime bien. Mon visage ne fait que refléter mon état d’esprit : sombre, froid et déterminé. Mes yeux brillants telle un brasier sont peut être la seule chose que l’obscurité n’arrive pas à éteindre… Je suis une grande gueule il faut dire..."

Il lâcha un sombre rire bien gras qui résonna dans la pièce de bureau.

"...et j’ai une mâchoire assez large recouverte par ma légère barbe noir bien tresser ce qui fait ma fierté, ainsi… Ne vous avisez pas d’y toucher… J’ai bien failli perdre cette dernière une fois lors de la bataille de libération."

"-Mes cicatrices vous-dites ? Ah! ah! ah!... Oh, elles sont le témoignage d’une vie remplie de nombreux rebondissements et d’aventures aux quatre coins d'Orlind !"

Il entre ouvra doucement sa chemise en déboutonnant quelque bouton de celle ci pour montré la balafre.

"-Tenez, celle-ci sur mon torse, elle me vient d’un accrochage avec un navire marchand, une belle bande de marin d'eau douce, soit dit en passant. L’un d’eux, le bougre, avait réussi à m’atteindre avec sa misérable hache… Je me demande s’il a eu le temps de savourer cet exploit… Avant que je ne lui tranche la tête comme un bouchon... POUP !"

Il enfonça son poignard dans la table alors que l'homme d'en face tombe de sa chaise.

"-Oh pardon ! Je vous ai fait peur ? Ah ah ah ! Ce n’était pas l’attention enfin presque…" 

Il s'approcha de lui et l'aida à se redresser sur sa chaise en tapotant son épaule.

"-Alors ? Où en étions-nous déjà… Ah oui ! Mes blessures de guerre." 

Il retourna s'asseoir et posa ses pieds sur le bureau.

"-Comme vous pouvez voir l'ami, j'ai une légère balafre aussi au visage un gueux qui en a perdu la main une fois que je me suis libérer... Ah ah ah ! Bref... de vieux souvenir !"


"-Les tatouages au fer ? Disons qu’après un « certain » accident et un sauvetage providentiel, j’ai été aidé par une amie à reprendre cette barronie en bonne état ! Oui, j’étais bien différent de ce que j’étais autrefois : mon ascension à Antiva m’avait épuisé et la gestion des larges contrées avait rouillé mes réflexes de ma jeunesse… Ces tatouages montrent mon dévouement pour le peuple !… Bref ! On peut passer à la suite ?!"

il croqua la pomme bien juteuse en mâchouillant doucement.





Histoire




"-Mon enfance n’est clairement pas ma partie préférée… Mon père, le célèbre Léon Lionheart, était un dirigeant aussi froid et cruel que moi au jour d'aujourd'hui. Il régnait sans partage dans la ville d'Antiva d'ou il dirigeais les  corsaire ainsi que les flibustier et sa richesse égalait quasiment celle de tout les barons."

"-Il m’a élevé à la dure ; « Pas de favoritisme dans mon royaume seul la lois du plus fort te donnera ce que tu voudra fils ! », Qu'il disait. « Tout le monde est nourris, logés et traités à la même enseigne au Antiva !»".

"-Mon père voulait que je sois endurci et fort. A force de corvées et d'entraînements, j’ai fini par devenir ce qu’il attendait de moi : un véritable dirigent à la poigne de fer contre mes futurs ennemis. Je dormais même les yeux ouverts, croyant qu’on pouvait attenter à ma vie... Les félons et les chiens n'était pas de trop dans cette ville !"

Il regarda sont interlocuteur avec un manière hautaine en ricanant et croquant un bout de la pomme en avalant le morceau, avant de reprendre son histoire.

"-C’est le jour de mes 18 ans que je pus enfin me libérer des chaines imposées par mon père ! Comment vous vous demandez ? Oh tout simplement quand des crapules l'ont poignardés dans le dos… Ah ! Ah ! Ah ! Bref une belle mort pour un tyran… Je me suis donc emparé du pouvoir comme un bon successeur au visage faible, croyant ses fourbes que tous se passerait bien dans le meilleurs des mondes."

"-Mes débuts n’ont pas été faciles, mais j’ai su mener les habitants et corsaire vers de nombreuses richesses et dans des expéditions qui ont fini par faire notre gloire à tous ainsi que d'Antiva ! J'avais rencontré une jolie rose rouge... au nom de Valéria... une épineuse, une douceur sans pareil..."

"-Toutefois, la politique sur la région commençait à ce tendre, à l'époque, à prendre de plus en plus le pas sur les lois: les restrictions et les surveillances sur les marchandises de ses princes étaient trop répressives, cela faisait une terrible impasse sur les activités et la richesse du royaume. Bah ! Ce sont des voleurs et tout comme ses pirates qui se nomme "corsaire" ! Je me suis alors dit que je devais faire quelque chose face à cette situation."

Il plante une dague sur la table en fixant son interlocuteur d'un air moins sympathique, que d'habitue en serrant et en ouvrant sa main devant lui.


"-Alors ! j'avais proposé auprès de la chambre des nobles de cesser cela ! La jalousie de ses chiens qui trouvaient que j'empiétais sur leurs petits commerces à fini par m'envoyer en exil ! Ils avaient manipulés l'opinion publique en me faisant passer pour un nouveau tyran ! Bah ! J'aurai dû écorcher ses traîtres quand j'en avais eu l'occasion !"

Il semblait légèrement mélancolique en regardant la rose puis fixait toujours l'homme en croisant ses mains lachant un moment la pomme.

"-Nous avions vécu deux longues années ensemble moi et ma douce Valéria. Un amour plein de fougue... de vivacité et de passion sauvage... elle à été la seule à dompté mon cœur sauvage et adoucir ma cruauté. Mais..."

Il fixa l'homme en face de lui avec des flammes dans les yeux brillant à l'aide de la bougie. Il pris alors fermement le vêtement de celui ci en serrant des dents.

"...MAIS SES CHIENS MON ENLEVE CETTE FEMME !!! Tous.... tous créverons sous mes bottes.... j'exterminerais leurs familles.... leurs FILLES DEVIENDRONS DES PUTINS !!! Ou... finirons entre les mains de ses nos barbares.... et corsaire... !"

Il se calme par la suite en lâchant doucement le vêtement du scribe en se calmant un peu d'un écorchement de voix.

"-Hum... hum... pardonnez moi je me suis emportez... Bref ! Passons !"


Il ferma sa main se serrant très fortement dans son gant en cuir, comme pour écraser un traître. Il se remis à s'affalé dans son siège en souriant comme un homme serein mais non sincère, en mâchouillant la pomme de nouveau.


"- Ces hommes et femmes sur la route avec moi, demandaient juste à libéré Antiva à l'aide d'un homme providentiel... ils pourraient me suivre jusqu'en enfer si je réussissais ! Mais.. je ferais tout pour les vengés... surtout ma femme..."

Il pris un air un peu plus mélancolique en regardant l'une des roses dans la carafe transparente remplit d'eau.


"-Mais....durant des années, nous avions marchés dans le sable qui rentraient dans nos bottes... La boustifaille dégueulasse que même un esclave n'en voudrait pas ! L'enfer était bien présent dans cet horizon qui était ondulé par la chaleur ! Mais nous avions tenus bon jusqu’à la baronnie de mon viel ami ! Le baron  Valaros !"

"-Nous étions enfin libérés de cet enfer chaud et sablé avec beaucoup de mes camarades !... AH AH AH !  La divine providence je peu vous le dire ! Mais bon... une fois arrivé javai parler avec cet homme devenu fort en présence d'une femme... aussi belle et gracieuse au sourire pétillent comme ma tendre Valéria."

Caresse la rose avec légèreté en souriant et reprenant son regard sérieux envers l'interlocuteur du coin de l'oeil.*

"- Cette dame s’appelait  Lindiel, un sacré bout de femme ! Au point de jalousé mon amie, mais je la considère tout de même comme mon égal, car après tout, elle était bien la femme d'un ami que je respectais grandement. J'ai donc expliqué a situation concernant Antiva et ses pochtrons ! Il écouta et examina la situation avec moi pour que nous nous mettions d'accord sur un plan ! Nous allions assiégé la ville en ricanant et buvant tout les deux avant d'aller en expédition !"

Il ricane fortement en tapant sur la table et approche son visage sombre en dessous de la lampe à huile qui s'agita à la main.

"-C'est alors.... que j'attendis mon heure de gloire...Ainsi que MA VENGEANCE !!! J'avais attendu ce moment fatidique, une fois les murailles atteinte du port ! Le seul garde devant la porte, avait le dos tourner roupillant sur sa chaise ! Je pris mon épée et je tranchai ce scélérat."

Il fit le signe avec son pouce dans le domaine cou lentement en faisant le bruit du traçage.

"-Criiiii... couic... plus de tête... AH AH AH ! Rah la la !...C'est alors que ses hommes, bon bonté divine ses regards..." 

Un sourire malicieux et des yeux brillait à la lumière du Baron.

"-Ils étaient comme illuminés, ses jeunes et vieux qui étaient encore enchaînés par l'exil ! Moi ! Debout avec l'épée à la main que je brandis en fixant de gauche à droite ses futurs loyaliste ! Mon attention était portée sur une jeune compagne de lutte que je n'avais pas revu et qui était la capitaine de ma garde... Lydia. Elle était la plus loyale d'entre tous ! Une belle blonde au corps svelte... mais au méthode si forte... si puissante...que même moi je n'oserais affronter cette barbare qui avait beaucoup appris ! Elle trancherai la tête d'un coup rapide et gracieux avec son épée."

Il ricane fortement en regarde la tête du petit scribe qui semblait troublé tout de même.


"-Bref ! Passons à la suite ! Cela va être enfin intéréssant ! BOUHA HAHAHAHA !!! "

Il craque ses doigts en fixant l'homme intensément d'un air machiavélique toujours en jetant la pomme finit dans la poubelle.


"-Nous nous sommes révoltés, tuant, dépouillant tous ces tyrans jusqu'aux derniers crétins qui osaient nous affronter. Je brandissais sous la pluie, l'épée où coulèrent le sang et l'eau... Cet orage était providentiel... ENFIN NOUS ÉTIONS ENFIN PRËT ! AH AH AH !"

Dit-il, en criant et levant les bras et baissa lentement la tête ainsi que les bras en fixant l'homme qui écouta son histoire.


"- Putain...C'était tellement bon CE moment ! Ah ! Nous avions attaqué toutes les caravanes marchande battants pavillons princier durant le blocus... beaucoup m'avaient reconnus et ont fini par me suivre. Nous avions enfin une grande armée ! Nous allions tous les pourrirent ses chiens galeux !!"

Il sourit énormément au Scribe qui semblait absorbé par son travail.

"-Après plusieurs années de siège, j’avais décidé de me focalisé de nouveau sur l'assaut d'Antiva ! Je voulais  commencer mon ascension pour prendre le contrôle de cette ville qui fut mienne ! Cela n’a pas été une partie facile… Mais quand vous avez des hommes et femmes féroces et une certaine réputation qui attire vers vous de nouveaux collaborateurs… Disons que la vie est beaucoup plus aisée. J’ai bâti de mes propres mains cette armée de nomade, de canailles,de brigands et de rebelles pour créer cette guerre civile ! J’étais… Un homme heureux car ma vengeance était complète ! Mon ami le baron était présent durant ce siège ! "

"-C'est alors qu'une armée composée des plus nobles et fièrent combattant essayèrent de nous affronter pour lever notre siège ! Nous avions détourné l'armée pour affronter celle ci, dans une tactique de muraille faite de bouclier et de lance ! L'ennemi se mit en ligne en travers de notre chemin à nous tirer dessus avec des flèches qui parfois tombaient et faisaient des blessés. Nos braves soldats crièrent avec nos capitaines pour garder ce moral de fer que nous avions ! Le contact fut brutal... nos armées s'entrechoquèrent !"

Il frappa son poing fermé dans la paume de l'autre main dans un claquement de celle ci.

"-Dans une ultime poussée de l'armée ennemis nous avons contre attaqué en les repoussants avec nos bouclier avec fracas !  Ils tranchèrent ces pitoyables attaquant ! Ah ah ! Dans les premiers moi sur la flanc droit et mon ami sur le flanc gauche nous tenions pour les encerclés ! Le centre tenait et  l'un de ses nouveau chef d'Antiva commença un duel avec mon noble ami."

Il soupir doucement en croisant ses mains en regardant face à lui.

"-Il mourra durant ce duel qui avait été tout de même long... J'ai reçu le rapport de sa mort uniquement après la prise des murailles. Je pris mon courage et ma férocité légendaire, en empoignant mon épée pour affronter cet homme à mon tour ! Un combat long s'en était suivit, du champ de bataille jusqu'au muraille ! Jusqu’à  sur les hauteurs des murs ! Ce chiens n’arrêtais pas de fuir devant moi ! Jusqu’à ce que j'abatte mon ennemi qui alla se briser sur le bas des murailles comme une vulgaire pastèque ! Nous avions enfin achevé ses pitoyables traites et bourgeois qui avait attenté à ma vie."

Il fixait l'homme avec détermination en souriant avec sincérité en croisant ses mains de nouveau.


"-Je rentrais alors dans cette ville accueillie avec étonnement comme un renégat mais la ville n'était pas totalement acquise. Je marchais alors jusqu'au palais exécutant tous les futurs prétendants de celui que j'avais écorché durant la bataille. Je m'occupai des traîtres en récupérant toutes les archives... et les comptes de tous ceux qui avaient trempé dans ce coup d'État."

"-J'avais introduit tous les voyous devenus des compagnons de lutte dans l'armée ! Il avait le droit d'élire leur capitaine ! Seul mot d'ordre s'attaquer à tous les ennemis d'Antiva. Je levais ses stupides lois de taxation sur les marchandises et les pauvres qui étaient surexploités pour tenter d'apaiser les tentions interne. Finalement, Ma chère Lydia restera simple garde toujours à mes cotés... Voilà ! Vous savez mon histoire et je compte bien rester sur se foutu trône maintenant ! Ah ah !"

Il invita celui qui l'avait écouté à retourner à ses occupations en se levant et le raccompagnant tout de même.

"-J'aimerais par ailleurs... que vous informiez... dame Lindiel... pour la mort de son mari..."

Il tend une lettre pour dire qu'il était mort avec bravoure et honneur dans cette lutte amical et fraternel.


Dernière édition par Bradwyr Lionheart le Ven 18 Mai - 14:36, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bradwyr Lionheart   Mer 16 Mai - 18:31

Bienvenue officiellement! Very Happy Bon courage pour la fin de ta fiche. Very Happy Amuse-toi bien. Wink
Revenir en haut Aller en bas


Points de fidélité : 313

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bradwyr Lionheart   Lun 21 Mai - 21:30

Salut Bradwyr et merci pour ta fiche haute en couleur et ce personnage pour le moins... Sanguin !  pirat

Quelques points sont cependant à revoir avant que nous puissions te valider.

> Tout d'abord, les fautes d'orthographe. Nous ne sommes pas très regardants sur l'aspect formel des fiches de personnage, mais elles sont ici en grand nombre. Nous te conseillons de passer ton texte sur un site tel que Bon Patron (lien) pour corriger au moins les erreurs de conjugaison  ainsi que les quelques fautes de grammaire, que nous pouvons aussi t'indiquer pour la plupart sur le Discord, si le site conseillé ne suffit pas.

> Ensuite, concernant l'histoire du personnage, quelques points demandent modification ou, pour le moins, éclaircissement :

1) De quelles armées parles-tu ? Les seules armées capables d'être soulevées demandent des fonds et un pouvoir que seul détient le Duc ou la Duchesse d'une contrée, mais pas un Baron ou une Baronne, et encore moins un candidat à ces titres. Tout au plus, un personnage tel que Bradwyr peut-il mobiliser son équipage et quelques hommes parmi les criminels ou les marins sanguins d'Antiva pour lui venir en aide.

2) Les Barons ne conquièrent pas leurs terres, celles-ci sont offertes par les Ducs et Duchesses, ou bien par le Roi directement. Un Baron est le vassal de son suzerain, il est en charge de l'administration d'une portion de terres pour son compte. Pour que Bradwyr puisse être Baron d'Antiva, la condition est que la Duchesse (en l'occurrence) le nomme ou pour le moins ne s'oppose pas à sa reprise à la mort de son père. Une guerre civile n'est pas envisageable, car il s'agit d'un acte de rébellion que le Duc ou la Duchesse ne peut pas permettre, et le Roi encore moins. Que des groupes armés se fassent la guerre pour que leur chef devienne Baron dans une contrée du Royaume ne passera jamais auprès du pouvoir royal, qui enverra ses armées mater le mouvement. Tu parles de "coup d'Etat", mais ça n'est pas possible en ce qui concerne le niveau de Baron dans un système féodal. Même chose en ce qui concerne les attaques de navires princiers... S'attaquer au Roi pour devenir Baron, par le sang et sans consentement de la Duchesse, c'est malheureusement impossible Neutral

Pour que la reprise de son poste légitime puisse se faire de manière cohérente, suite à son exil forcé par des forces illégitimes, c'est auprès du Duc ou de la Duchesse d'Orlind que Bradwyr doit quérir de l'aide. C'est l'armée du Duché qui peut légitimement combattre ceux qui s'emparent d'une baronnie sans son consentement. Il faudrait plutôt axer ton histoire là-dessus.

Il te faudrait donc revoir ces quelques points, avant que nous puissions te valider. Nous demeurons à ta disposition pour toute question Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Points de fidélité : 313

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bradwyr Lionheart   Mer 30 Mai - 11:19

Salutations, Bradwyr !

Voilà plus d'une semaine que nous n'avons pas de nouvelles concernant l'avancée de ta fiche, peut-on te demander où ça en est ? Si tu as la moindre question, ou besoin d'une aide quelconque, n'hésite pas à nous écrire ou bien à passer sur le Discord du forum Wink

@Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Bradwyr Lionheart   Mer 30 Mai - 16:36

Oui je suis toujours présent. Je suis en ce moment très occupé avec pas mal de soucis irl. Je vais voir pour de l'aide histoire d'avancer plus vite sur les modifications ! Concernant mon amie aussi je n'est plus de nouvelle ses derniers temps ( Je parle de Lindiel )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Bradwyr Lionheart   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bradwyr Lionheart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T ♣ LIONHEART.
» (M) DAMIAN LEWIS ~ king and lionheart
» (granger) king and lionheart.
» Lionheart - Battle Beast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Pouvoir :: Accueil :: Archives :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: