Jeux de Pouvoir

Dans un royaume du Moyen âge, luttez pour faire de votre famille la plus puissante ! Obtenez les plus hauts titres… et les privilèges qui vont avec !
 
Répartition des joueurs dans les duchés - lien
Kits de démarrage - lien
Postes importants à pourvoir et prédéfinis - lien
Le Duché de Irbel est encore libre - faire un duc ?

Partagez | 
 

 Histoire du Royaume des Sept Duchés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Points de fidélité : 420

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Dim 31 Déc - 21:44


Histoire du Royaume des Sept




SOMMAIRE


Histoire globale du Royaume - lien

Chronologie de l'ère du Commencement puis de celle du dragon - lien

Histoire du Duché de Orlind - lien

Histoire du Duché de Irbel - lien

Histoire du Duché de Glinnery - lien

Histoire du Duché de Nimdre - lien

Histoire du Duché de Glour - lien

Histoire du Duché de Ullarn - lien

Histoire du Duché de Orstwych - lien



Attention ! Les descriptions des Duchés sont à la charge des joueurs qui incarnent des Ducs. Si au moment où vous vous inscrivez, il n'y a pas de détails, restez évasifs si vous n'envisagez pas d'en être le propriétaire.



Dernière édition par Fondatrice le Lun 1 Jan - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeux-de-pouvoir.forumactif.com


Points de fidélité : 420

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Lun 1 Jan - 13:08


Histoire générale du Royaume des Sept




Un peuple jeune...


Les chroniques du royaume, tout comme le calendrier, débutent au premier jour de l'an 1 de l'ère du Commencement. Cela correspond à une période de 130 ans. Ce qui s'est passé auparavant est nommé les "Âges Sombres" et tous les écrits qui en traitent sont précieusement conservés par la Chantrie et maintenus hors de portée des laïcs. La raison de cette mise en silence s'explique du point de vue de la religion par les arguments suivants :

> La magie a été bannie des Terre des Sept Duchés afin de prouver la dévotion du peuple au Créateur. En effet, c'est la magie qui a séparé la divinité de sa création. En reniant la magie de leur vie, les Hommes démontrent leur foi et leur fidélité au Créateur.

> En oubliant le passé impie, le Royaume renaît comme neuf et purifié. Ainsi, il a bien plus de chance d'être reconnu par le Créateur et Arsinoé, l'épouse compatissante de Dieu, aura plus de facilité à plaider la cause de l'Humanité.

> En renonçant au passé et à la magie, la Chantrie assure aux hommes qu'ils auront une chance de salut. Ce qui signifie qu'une fois lors mort, ils pourront trouver leur chemin dans l'immatériel et rejoindre la mythique Cité d'Or.

Parler des "Âges Sombres" est donc condamné sévèrement par la Chantrie. Seuls une poignée de clercs ont l'autorisation de consulter les ouvrages anciens qui en traitent. Si bien qu'aucun laïcs vivant à ce jour n'est capable de dire ce qui s'est passé avant l'ère du Commencement, en dehors de la version officielle des religieux. L'Histoire du royaume débute donc par le premier jour de l'an I du Commencement.


Note : pour mieux comprendre toutes les références, lisez le sujet Religion du Royaume des Sept.




Synthèse de l'Histoire du Royaume


L'ère du Commencement débute avec la Guerre Sainte lancée par la première Divine, Victoire Première. Celle-ci était l'une des disciplines d'Arsinoé. Meurtrie et révoltée par la mort de son mentor, elle décida de "sauver" au moins une terre de ce monde de l'Hérésie. Elle désirait plus que tout que l'Humanité ait une chance de recevoir à nouveau l'amour du Créateur. Elle se rendit donc dans l'île où naquit Arsinoé et se lança dans une conquête effrénée suivie de conversion massive. À chaque parcelle de territoire gagnée, les Templiers bâtissaient des stèles sacrées qui annulaient l'utilisation de toute magie. Les mages se retrouvèrent donc privé de tout pouvoir et ne se démarquèrent plus du reste de la population. Ce qui, bien entendu ne fut pas de leur goût...

Le Duché de Orlind résista bien plus que tous les autres à la Croisade. En effet, les mages qui restaient s'y étaient réunis pour constituer un bastion de résistance. Ils espéraient que les gisements de Lyrium leur permettraient d'accroître leur pouvoir et de mieux résister aux Templier. Mais c'était là oublier la détermination de leur cheffe suprême. La fin justifiant les moyens, les templiers prirent du lyrium pour s'immuniser à la magie. Les mages, acculés, se changèrent en démons pour tenter de sauver leur liberté coûte que coûte. Cette guerre fut nommé "les désolations". Quand elle prit fin, le Duché d'Orlind n'était plus qu'un désert aride et difficile. Ce fut la fin de la guerre sainte qui dura donc 10 ans.

L'ensemble du Royaume fut purger de toute magie. Et l'heure de la pacification et de l’homogénéisation débuta. Tout d'abord, la Chantrie se lança dans l'éducation de la population, lui imposant ses règles et fonctionnement. Mais cela ne suffisait pas. Des individus résistaient au changement. Pour parvenir à ses fins, la Divine créa donc l'Inquisition qui devait convertir de force ou éliminer les ennemis de la véritable foi. Toute cette période dura 38 ans et se solda par la mort de Victoire et l'élection de la nouvelle Divine, Tempérance.

Celle-ci voulait instaurer la paix et faire cesser le règne de la violence. Elle dissolut l'Inquisition et mit en place des institutions pour aider le peuple, soutint politiquement les nobles qui étaient favorables à la Chantrie et fit appel aux arts pour charmer les érudits. Tempérance fut une bâtisseuse et c'est à elle que le clergé doit sa structure actuelle. Elle mourut en l'an 60 de l'ère du Commencement. La Divine qui lui succéda continua son oeuvre, ni plus, ni moins. Il s'agissait de Patience Première et elle demeura à la tête de la Chantrie et du Royaume jusqu'en 75 de l'ère du Commencement.

Sa successeur, Justinia Première, décida de séparer le pouvoir laïc du pouvoir religieux. En effet, elle estimait que l'exercice du pouvoir pervertissait la fonction spirituelle et religieuse de la Chantrie. Elle désigna en l'an 80 de l'ère du Commencement le premier Roi des Sept Duchés. Il s'agissait du très pieux Roi Alphonse I, anciennement Duc de Ullarn. Par équité, il fut décidé que la Royauté serait élective. Seuls les Ducs des grandes familles pourraient se présenter comme souverain potentiel à la mort du précédent. Les ducs non élus faisaient allégeance au Roi, envers et contre tout. En 95 de l'an du Commencement, un nouveau Roi siégea, Ulrick Ier, anciennement Duc de Glinnery. La divine Justinia décéda durant l'année 99.

Tempérance II reprit le flambeau et c'est elle qui décréta que la seconde ère serait celle des Dragons. Alors qu'elle se préparait à annoncer l'ère du soleil, symbole de la Royauté en pleine expansion, un singulier événement se produisit : un dragon-sire prit son essor, semant la dévastation sur son passage. L'on croyait ces créatures éteintes depuis l'installation des balises sacrées. La Divine Tempérance II prononça alors brusquement l'ère du dragon.

En l'an 15 de l'ère du Dragon, Ulrick Ier mourut dans d'étranges circonstances. Ulvain, Duc de Glour, se fit élire difficilement en l'an 17. Ce fut de loin l'élection la plus difficile connue, elle dura un peu plus d'une année entière. Le trône demeura vide et les institutions furent comme en suspend. Il faillit y avoir une guerre civile motivée par quelques petits vassaux qui espéraient destituer leur seigneur et prendre leur place. Un consensus fut trouvé face à cette menace et on couronna donc celui qui paraissait être le plus inoffensif : Ulvain Ier. Son règne est marqué par son absence de mesures et sa propension à être facilement corrompu. Le pouvoir royale perd en puissance en faveur des initiatives des Ducs qui deviennent de plus en plus indépendant.

En l'an 29, Ulvain Ier a été victime d'une tentative d'empoisonnement. Celle-ci ne l'a qu'affaiblit physiquement, le rendant souffreteux et faisant ressortir chez lui les pires vices. Sentant sa fin venir, le monarque est devenu avide de tout les péchés en menant une vie de débauché. En l'an 30 de son règne, il remit en place l'esclavage alors que celui-ci avait été abolit en l'an 1er de l'ère du Commencement par la Divine Victoire Ie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeux-de-pouvoir.forumactif.com


Points de fidélité : 420

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Lun 1 Jan - 13:31


Chronologie de l'ère du Commencement




An 1 : début de la Guerre Sainte par la Divine Victoire Ie

An 9 : Batailles des Désolation dans le Duché d'Orlind, où s'affrontèrent les Templiers et les derniers mages.

An 10 : Fin de la Guerre Sainte, début de l'évangilisation.

An 11 : Création de l'Inquisition.

An 48 : Mort de La Divine Victoire Ie, élection de la Divine Tempérance Ie, fin de l'Inquisition.

An 60 : Mort de la Divine Tempérance Ie, élection de la Divine Patience Ie.

An 75 : Mort de la Divine Patience Ie, élection de la Divine Justinia Ie.

An 80 : Création de la Royauté et élection du premier souverain du Royaume des Sept Duché, Alphonse I, anciennement Duc de Ullarn.

An 95 : Mort d'Alphonse Ier, début du règne d'Ulrick Ier, anciennement Duc de Glinnery.

An 99 : Mort de la Divine Justinia Ie, élection de la Divine Tempérance II. Dernier jour de l'année 99, un dragon surgit dans les terres d'Orlind.



Chronologie de l'ère du Dragon




An 0 : Avènement de l'ère du Dragon par la Divine Tempérance II.

An 15 : Décès étrange du Roi Ulrick Ier. Début de la vacance du trône. Début des révoltes des petits seigneurs.

An 17 : Fin des révoltes et élection du Roi Ulvain Ier.

An 29 : Tentative d'empoisonnement du Roi Ulvain Ier.

An 30 : Année actuelle. Rétablissement de l'esclavage par le Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeux-de-pouvoir.forumactif.com


Points de fidélité : 164
Féminin Duché : Orlind
Rang social : Noble
Métier/Titres : Duchesse
Écus : 4300

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Lun 22 Jan - 14:02


Orlind




Difficile de croire que ces terres désolées débordaient de vie, autrefois. Mais il y a moins de deux siècles, tout a changé. Lors des guerres des lamentations, les batailles opposants les mages aux templiers ouvrirent une faille dans la terre qui déversa des miasmes empoisonnés, infectant le duché à jamais. Les habitants survivent tant bien que mal dans cette région perdue, conscients de tous les dangers mortels auxquels ils s'exposent : attaques de bandits, dragons, climat... sans parler du préoccupant manque d'eau et de gibier. S'ils restent, c'est parce qu'ils savent que les entrailles de ces contrées abritent des trésors, des ruines datant de l'Empire, voire d'époques antérieures...



Avant que les Mages et les Templiers ne détruisent tout l'environnement du duché avec leur guerre, Orlind était verdoyant durant six mois de l'année suite à d'abondantes pluies qui tombaient durant un mois entier. Ses terres étaient pleines de gibiers, de cultures et de vie. Lieu de forte concentration en lyrium et autres ressources minières prolifiques, le duché est recouvert de mines. C'est pourquoi, les mages y bâtirent de nombreux cercles et tous, furent de véritables bastions et des chefs-d’œuvre d'architecture militaire. C'est à cette époque que naquit la Guilde d'Architecture militaire. Fort de ses ressources minières, le duché se spécialisa rapidement dans le domaine militaire et forma des garnisons de fantassins exceptionnels. Orlind avait tout pour lui !

Toute cette beauté fut lors du l'an 9 de l'ère du Dragon, détruite par le désespoir des Maléficiens et l'acharnement des Templiers. Pour accentuer leur magie, les sorciers dénaturèrent le lyrium et rompirent l'équilibre des gisements. Une faille béante se créa et des miasmes toxiques émergèrent du sol. En se répandant, les gaz ruinèrent l'équilibre fragile de la flore et de la faune. Alors que la vie se tarissait, les mages se changèrent en abomination et ce fut comme-ci les démons de l'immatériel étaient venus fouler la terre des Hommes. Quand la guerre prit fin, Orlind était une terre désolée à jamais.

Le duché fut ravagé après la croisade par l'évangélisation forcée menée par l'Inquisition. Le peuple se rebella à plusieurs reprises, voulant continuer à prier les anciens dieux. À la fin de cette période, en l'an 48, Orlind fut converti, certes, mais les habitants gardèrent une rancune tenace contre la Chantrie et les cultes païens devinrent secrets, les coutumes anciennes perdurèrent. En l'an 89, le duché voit le mariage du Duc Lior avec la Dame Ornella des Épines, une vassale du domaine de "Haut-Jardin". En l'an 99 de l'ère du commencement, un dragon-sire et d'autres spécimens de son espèce revinrent à la surface. Ces bêtes ayant jadis été sacré, nul ne s'y attaqua et les hommes cohabitèrent avec elles.

L'an 7 correspond au début du règne personnel d'Ornella des Épines. Deux ans plus tard et jusqu'en l'an 16, la Duchesse mène ce que l'histoire va retenir comme étant "la Guerre des Femmes". C'est après celle-ci que sera reconnu définitivement le principe du matriarcat sur le duché. Une année plus tard, le Roi Ulvain 1er est élu grâce, notamment, à l'argent d'Orlind...


Chronologie détaillée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Points de fidélité : 173
Duché : Glinnery
Rang social : duc
Écus : 2400

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Hier à 14:05

GLINNERY

Histoire:

Il y a peu de traces écrites sur les premiers âges de Glinnery. Les légendes racontent qu'il y avait là un peuple de gens qui montaient de magnifiques chevaux et qu'ils ne furent conquis que par le douceur et par l'intégration de leur mœurs à une vue plus moderne car c'était aussi des personnes farouches et fières. Lors de la guerre sainte lancée par la Divine, première du nom, ce fut un des duchés les moins touché par les batailles. En effet, les gens du cru ne pratiquaient guère la magie, à part celle qui facilitait leur travail avec les chevaux. Mais ce n'était que petite magie et quelques spécialistes surent la remplacer efficacement ce qui permit une transition en douceur.

Les traces écrites commencent donc avec le grand père de Louis. Mais il n'y avait rien de notable, en fait. Des rapports sur la vie de tout les jours, qui étaient déjà à peu près la même qu'aujourd'hui. Il y avait bien sûr des références à la guerre sainte, mais un peu moins que ce à quoi on aurait pu s'attendre. Un accent avait été particulièrement mis sur les ancêtre de ce grand père et de sa descendance, ainsi que celles des épouses. Une plus grosse partie était consacrée à l'élevage des chevaux et à quelques conseils pour l'amélioration de l'espèce. Le reste un résumé des us et coutumes de la région.

Us et coutumes:

Le duché est un territoire dont les habitants sont particulièrement fiers. Bons cavaliers, bons éleveurs, ils sont en général assez méfiants vis à vis d'un étranger. Les gens aux frontières sont les plus accueillant, car c'est par eux que transite les marchandises. Dans l'intérieur des terres, on accueillera malgré tout toujours un voyageur égaré, même si les gens resteront peu causant en général.

La vie est à peu près identiques à celles des autres duchés, foires, joutes et autres événements ponctuent l'année, au bon vouloir du duc ou des autorités locales qui les mettent en place. Une particularité est cependant à retenir. Maltraiter ou tuer un cheval peut valoir la peine de mort. La cavalerie est l'unité militaire prépondérante de ce territoire. On peut voir régulièrement passer des patrouilles, surtout le long des routes commerciales.

Les chevaux.

Les équidés ont une place prépondérante dans la vie de tout les jours. Il faut dire que les équidés ont fière allure, que ce soit les animaux de guerre ou bien de race. Eduqués avec soin, il n'y a pas meilleur qu'eux, ils ne font jamais tomber leur cavalier et sont fidèles à celui ci. La crème de la crème est l'élevage du duc. Ces animaux là ne sont pas à vendre, mais sont parfois donnés à des nobles en signe d'amitié ou à des personnalités importantes dans le même but.

Par ailleurs, le duc s'est piqué d'une passion pour la chasse et possède un pavillon de chasse dans un des rares groupements d'arbres, près de la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Points de fidélité : 93
Masculin

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Aujourd'hui à 10:09

DUCHÉ D'ULLARN



Histoire

Les sombres origines de la prime culture des Fjelldirs et des Havdirs sont mortes avec leurs mages. Ces grands sorciers avaient construit d'interminables tours parcourant Ullarn, dont la plus grande restait le donjon de Willern. La Croisade détruisit chacun de ces lieux impies, qui forment à présent des ruines maudites tout le long de la chaîne montagneuse de Fjellsken. Willern fut néanmoins épargnée lorsque le peuple, par ruse, parvint à livrer ses maîtres mages aux Croisés, en échange de la paix et de la tranquillité.

A partir de là, les chefs de clan, relégués au second plan par les mages tout-puissant, se vendirent à la Chantrie afin d'exercer le pouvoir en Ullarn, autorisant purges et inquisitions contre la promesse de gouverner par la suite. Les changements furent âprement combattus à l'échelle des clans, néanmoins, si une partie de l'ancienne culture subsista, elle fut radicalement changée par les combats religieux menés par la Divine et ses suivants.

Grands vainqueurs de ce bain de sang, les chefs se firent la guerre pour établir leur domination sur l'ensemble du pays d'Ullarn, allant jusqu'à saccager des Chantries ayant décidé de soutenir un rival. Devant le constat alarmant, l'armée royale fut dépêchée pour remettre un peu d'ordre, et une solution fut trouvée, en accord avec les différents chefs de clan fjelldirs et havdirs. Des élections conviendraient de qui serait le chef des chefs, le duc, pour la durée de sa vie. Des votes uniquement délivrés par les chefs de clan, avec l'impossibilité de voter pour soi-même, règle rajoutée immédiatement après l'échec de la première tentative. L'avénement d'un duc et la stabilisation des pouvoirs amena une ère de développement pour Ullarn, qui malgré ses habitudes tenaces de pillage côtier et frontalier, parvint à rentrer dans le concert du Royaume en tant que terre vassale et fidèle.

L'avènement du duc Ingmar changea la donne. Chef du clan des Algothirs, il était connu pour son ambition et son intelligence. Deux atouts qui lui servirent à la mort mystérieuse du roi Ulrick en l'an 15. Profitant du trouble régnant sur les duchés voisins, il s'allia aux clans fjelldirs grâce à un monceau d'or, et se proclama duc héréditaire d'Ullarn. Les clans qui se soulevèrent contre sa prise de pouvoir dynastique furent balayés par les hommes d'armes descendus des montagnes, plus rompus à la guerre terrestre que les habitants du sud. L'hégémonie Algothir put démarrer dès lors que les chefs reconnurent tous ensemble le fils d'Ingmar, le jeune Dagmar, comme le prochain duc d'Ullarn.

Après cinq ans passés à tisser des alliances et à centraliser son pouvoir, Ingmar trépassa lors d'une partie de chasse, laissant dès lors son fils hériter de son titre. Une parodie de révolte agita quelques chefs belliqueux, vite écrasée devant les armées préparées du nouveau duc, qui commença son règne de dix ans par l'exécution froide et marquante des meneurs. La mainmise des Algothirs sur l'Ullarn était à présent indéniable.

En l'an 30 de l'Ere du Dragon, Dagmar d'Ullarn est au sommet de sa puissance. Respecté des Fjelldirs, craint des Havdirs, il a également gagné en puissance lorsque le roi, déjà affaibli, rétablit l'esclavage, permettant dès lors aux raids côtiers de son peuple de se tourner vers un commerce plus lucratif que le rançonnage et le kidnapping. En froid avec les duchés voisins pour sa politique tolérante envers les pirates, il se sait cependant intouchable, derrière ses hautes montagnes, à l'abri dans ses forteresses et ses châteaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Points de fidélité : 104
Masculin Duché : Nimdre
Rang social : Noblesse
Métier/Titres : Duc
Écus : 5 900

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   Aujourd'hui à 12:53

Duché de Nimdre


Le duché de Nimdre a toujours subit un conflit éternel, d'abord envahit par le sud, les nobles fondèrent Tinudren comme place forte. S'en suivit des conflits de plus en plus violent, à mesure qu'il annexé des tribus, l'union qui leurs faisait face au Nord grandissait.

Contrairement aux autres duchés, Nimdre était le plus récent et le seul qui subsista sur une partie relativement faible du territoire. C'est alors qu'un contingent allié envahit une nouvelle fois les nomades qui abandonnèrent le Nord, et la cité de Draetre en faveur d'un nouveau vassal pour le duché.

Contraint à l'exode les peuplades nomades furent accablé dans le désert de Nimdre, ainsi commença un conflit interminable, le duché ne pouvait les y déloger et par conséquent menait une politique militaire d'escarmouche dans le désert se soldant par des pertes inutiles des deux cotés.

Les ducs se succédèrent en léguant à chaque fois une haine surenchérit, tous ça jusqu'à la naissance de Daimbert, il voyait en ce duché une force que personne d'autres voyait, la multitude des peuples nomades alliaient à la puissance du duché pouvait rendre Nimdre surpuissant.

Il défia son père et créa une opposition culturelle dans un premier temps, puis mena l’insurrection en s'alliant aux tribus nomades. Son père mourra et se retrouva face à son frère, les forces du duché étaient affaiblis et Daimbert en profita pour créer une diversion politique dans la capitale pour faire abdiquer son frère, il devint alors duc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Histoire du Royaume des Sept Duchés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire du Royaume des Sept Duchés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HISTOIRE D'AVALON
» La véritable histoire du Roi Sorcier d'Angmar
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Pouvoir :: Accueil :: Contexte & système de jeu :: Codex-
Sauter vers: