Jeux de Pouvoir

Dans un royaume du Moyen âge, luttez pour faire de votre famille la plus puissante ! Obtenez les plus hauts titres… et les privilèges qui vont avec !
 
Effectifs des duchés - lien
Kits de démarrage - lien
Postes importants & prédéfinis - lien
Offres d'emploi - lien
Fiches des Guildes - lien

Partagez | 
 

 Entourage de Virgile Valombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1447
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Entourage de Virgile Valombre   Sam 10 Fév - 9:48

PNJ de Virgile Valombre

Sommaire


Béatrice Valombre - lien

Hermione Valombre - lien

Conrad Valombre - lien

Arthur Valombre - lien

Dagon Saband - lien



Dernière édition par Virgile Valombre le Lun 30 Avr - 19:49, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1447
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Entourage de Virgile Valombre   Sam 10 Fév - 10:41

Béatrice Valombre

Généralités


Prénoms : Béatrice Marie Anne

Âge : 30 ans

Sexe : Féminin

Origine : Orlind

Duché actuel: Orlind

Rang social : Peuple (classe élevée)

Métier : Trésorière de la Compagnie des Voiles d'Azur

Groupes : Compagnie des Voiles d'Azur, Mécénat Vengelion, Rose Noire

Lien : Virgile Valombre (époux)



Caractère


Béatrice est une femme à la réputation douce et aimable, mais qui la connaît bien sait sa fermeté et son autorité naturelle. La trésorière des Voiles d'Azur ne fait aucune concession, et chacune de ses décisions est murement réfléchie, et ne saurait dès lors souffrir d'aucune résistance, sous peine d'essuyer le courroux de l'épouse Valombre. Il ne s'agit certes pas d'une femme heureuse, mais elle a su trouver une forme d'épanouissement dans sa froideur résolue, ainsi que dans l'exercice de sa fonction. Mariée par intérêt au riche héritier de feu Petrus Valombre, elle n'est pas amoureuse, mais leur complicité est parvenue à tisser entre eux une amitié conjugale sincère et prospère. Le tempérament de l'un n'est en réalité que le reflet de celui de l'autre, et les époux s'entendent à merveille en ce qui concerne les affaires, en quoi ils fonctionnent de concert.

Mais en dehors du cadre restreint de l'intendance, Béatrice Valombre se révèle également être une excellente espionne ; son époux passant parfois de longs mois sur les eaux, c'est elle qui se charge de gérer son réseau d'informations, puis de les lui faire parvenir par missive codée, autre domaine où elle se distingue particulièrement, par son goût pour l'écriture et le secret. C'est en définitive une femme complète et émancipée que Béatrice Valombre, à même de gérer ses propres affaires en plus de celles de la Compagnie, et ce avec fermeté et diplomatie. Fine esthète, elle sait également se tenir au courant des actualités mondaine d'Antiva, qu'elle ne manque jamais de gratifier de sa présence. Car dans son ombre se cache toujours celle de la Compagnie.

Physique


La trentaine n'a nullement entachée la sibylline beauté de Béatrice Valombre, superbe femme aux traits d'une jeunesse impérissable et parfaitement maîtrisée. Le teint pâle toujours poudré de l'épouse Valombre a de quoi faire rougir de jalousie les femmes d'Antiva, et c'est certainement le cas, bien qu'aucune n'ose lui faire la moindre remarque, bien trop occupées à la flatter de leurs vaines courbettes intéressées. Aussi le visage de Béatrice ne laisse aucune place au doute : sa froide élégance, soulignée à l'endroit des yeux par de fins traits noirs approfondissant son regard d'azur, renforce son autorité naturelle aux yeux des femmes comme à ceux des hommes, qu'aucun n'ose froisser. Sa hauteur certes assez modeste et sa stature frêle sont par ailleurs compensées par sa posture altière et ses élégantes manières, tandis qu'elle apparaît toujours sous le plus beau des jours, représentant par-là même sa propre autorité ainsi que la réputation de la Compagnie.

Si les yeux sont effectivement le miroir de l'âme, alors assurément celle de Béatrice Valombre est la plus pure mais aussi la plus menaçante de toutes. Sous l'armature glacée de la part immortelle de son être se cache en effet une rose aux pétales délicats, mais toute entourée de ronces vénéneuses...

Histoire


Béatrice Valombre est née Béatrice Marie Anne Vangelis, fille d'un humble marchand d'épices d'Antiva, qui jugea bon de la cantonner dès son plus jeune âge aux tâches ingrates de son commerce, puis de la former aux comptes une fois adolescente, pour qu'elle puisse compenser son esprit chaotique et ses habitudes paresseuses. Certes loin d'être épanouissante, l'enfance de Béatrice n'en fut pas pour autant vide de toute passion. Car son goût pour l'art et l'écriture naquirent très tôt dans son esprit, et elle profitait des inconsciences alcoolisées de son père pour nourrir son intérêt pour la beauté et la rigueur des arts en cachette, parvenant à assister à quelques expositions chez de riches esthètes, ainsi qu'à se procurer certains livres rapportés par des clients généreux.

Mais ses rêveries amoureuses et ses attentes artistiques se ternirent jusqu'à mourir quand vint l'âge d'être femme et donc celui d'être épouse. Son père, qui s'enfonçait dans la dépravation et croulait sous les dettes, n'eut bientôt d'autre choix que de chercher un honnête parti pour sa fille. C'est ainsi qu'elle le rencontra. Celui avec qui elle partagerait sa vie jusqu'à la fin de ses jours, sans l'avoir souhaité, mais sans qu'on lu ait laissé le choix non plus. Il s'agissait d'un jeune homme à la froideur récalcitrante et aux manières distinguées mais distantes, à l'apparence toute auréolée de mystère. Virgile Valombre, fils d'un riche marchand à la Compagnie prometteuse. Les deux jeunes gens furent mariés aussitôt que leurs pères s'étaient arrangés. Dès lors, elle ne revit plus jamais son paternel dépravé, et ne côtoya aucun autre homme que le sombre Virgile Valombre.

Ce n'était toutefois pas une aussi terrible expérience que l'eut craint, car le jeune héritier était un homme respectueux et certes pas désobligeant. Au contraire, il prit très au sérieux leur mariage et s'occupa de son confort aussi bien qu'il le put, sans jamais la brusquer, ni même témoigner la moindre envie de la contraindre à quelque obligation conjugale que ce soit. C'est au contraire une amitié sincère et loyale qui lia les deux jeunes gens au fil des ans, et les poussa même à s'associer dans les affaires de la Compagnie quand celle-ci fut cédée à Virgile. Ce dernier lui avait offert liberté et autonomie, ce qui lui permit de s'émanciper intellectuellement et de se cultiver plus qu'il ne lui aurait imaginé. Lettres, beaux-arts, sciences et mathématiques ; rien ne lui était interdit, et en tous ces domaines elle se révéla excellente. Et voilà que bientôt elle tenait les comptes de la Compagnie, et que Virgile lui confia la responsabilité de son réseau à Antiva. Elle était mariée, et pourtant elle était libre, et se trouvait l'égale de son époux. Telle était la vie qu'elle n'aurait osé espérer, sinon dans ses songes adolescents, et telle était la vie que sa rencontre avec Virgile Valombre lui avait offert.

C'est ainsi qu'elle était devenue l'ombre à l'oreille de laquelle murmurent les rumeurs du duché, l'ombre qui tisse sa toile dans les coulisses du royaume...

Points d'influence


Influence politique - 4/100Influence économique - 5/100Influence militaire - 0/100
Influence religieuse - 0/100Influence sociale - 3/100Influence culturelle - 3/100


Dernière édition par Virgile Valombre le Mer 9 Mai - 10:08, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1447
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Entourage de Virgile Valombre   Dim 18 Fév - 21:23

Hermione Valombre

Généralités


Prénoms : Hermione Aélis

Âge : 23 ans

Sexe : Féminin

Origine : Orlind

Duché actuel: Orlind

Rang social : Peuple (capitaine de caraque - classe aisée)

Métier : Capitaine du Cormoran

Groupe : Compagnie des Voiles d'Azur, Mécénat Vengelion

Liens : Virgile Valombre (frère),
Conrad Valombre (frère),
Isaac de Morlaix (ami)



Caractère


Hermione Aélis Valombre est une femme contrastée, à cheval entre une féminité exacerbée par son arrogante beauté, et des manières aussi rustres que les plus robustes loups de mers écumant les docks d’Antiva. Très peu impressionnable, elle n’hésite jamais à jouer des poings pour se faire respecter et jamais aucun des hommes qu’elle commande à bord de la caraque du Cormoran n’oserait s’opposer à elle. Car c’est une femme à la poigne de fer dans un gant de velours, plus courageuse encore que la plupart des corsaires de la cotte, et toute aussi raffinée et cultivée que les bourgeoises les mieux rompues aux mondanités du continent.

C'est ce contraste qui lui permit de s'imposer rapidement à la fois comme une femme raffinée qu'il était possible de côtoyer sur le continent, et comme une capitaine de valeur respectée autant par les marins que par les pirates des Daylands. Aux commandes du Cormoran, elle escorte les navires de la Compagnie ou bien accompagne et protège son frère, Virgile, quand celui-ci se déplace pour des affaires à caractère officieux en remontant les fleuves du continent. Loyale envers ses frères et ses hommes, Hermione Valombre est aussi la femme la plus crainte des malandrins et des pirates d'Antiva. Se retrouver face à elle, c'est alors comme se retrouver face au reflet de sa propre mort ; plus vaillante que la plupart des corsaires de la région, elle inspire la peur et le respect dans le cœur des marins d'Antiva, plus efficacement encore que le célèbre Isaac de Morlaix, qui la cite souvent comme un modèle à suivre.

Physique


La capitaine de caraque est une jeune femme à l’allure guerrière. Sa stature droite et élancée allie la grâce et la puissance dont le subtil mélange la pare d’une aura d’autorité certaine et incontestée. Aussi ne faudrait-il pas se laisser abuser par son apparente douceur, car Hermione Valombre est une vraie furie : vêtue de sa cotte de maille en mer comme sur terre, elle ne quitte jamais son épée – « Sicaria », la chasseuse de tête – et sait parfaitement la manier, elle comme ses nombreuses lames effilées rangées entre les plaques de son veston de cuir renforcé.

Sa longue et belle chevelure, certes abîmée par le sel et les vents marins, ajoute à sa féminité souvent compromise par ses manières assez rustres un caractère chatoyant, et lui confère l’allure d’une fauve en furie dans les combats, ses longs cheveux tournoyant avec ses lames et ondulant au vent. Quant à son regard perçant et à sa voix impérieuse, il ne viendrait à nul homme d'en contester l'autorité naturelle et légitime.

Histoire


Seule fille de la fratrie Valombre, on aurait pu s’attendre à ce qu’elle soit l’enfant chérie et adulée par son illustre père, mais il n’en fut rien. Au contraire, feu Petrus Valombre délaissa celle à qui il avait donné le nom de sa mère, et laissa sa femme s’occuper, seule, de son éducation. C’est donc dans l’ombre de ses frères que la jeune Hermione grandit, comme marquée par une malédiction honteuse qui entachait les projets archaïques du riche patriarche. Elle ne fut pourtant pas abandonnée par ses frères, qui se révélèrent au contraire pour le moins bienveillants et protecteurs avec elle, du moins pour un temps ; car la jeune Valombre ne mit pas longtemps à rattraper les hommes de la famille et à faire valoir ses propres qualités. Poussée par la volonté invincible de prouver sa valeur aux yeux de son père, elle s’efforça de briller dans tous les domaines de l’enseignement riche et varié que lui offrait sa mère Aélis, et se donnait davantage de travail encore, allant jusqu’à rejoindre ses frères à l’atelier naval une fois ses cours terminés.

Malgré ses efforts et son talent évident, Hermione ne parvint pourtant jamais à satisfaire les attentes démesurées de Petrus Valombre. Alors, quand ce dernier mourut, elle se sentit profondément blessée, prenant subitement conscience du vide immense que la considération de son père n’avait jamais su combler, et ne serait plus jamais à même de le faire. Mais du reste, sa carrière s’imposa à elle comme une évidence ; à l’instar de ses frères, elle travaillerait pour la Compagnie, que l’ainé de la famille avait repris et augmentée d’une caraque des plus impressionnantes. Quant au nom du navire, c’est à Hermione que Virgile laissa le soin de choisir, car il le lui avait destiné, et lui en offrait le commandement. C’était l’occasion d’une vie, la consécration des efforts que Petrus Valombre n’avait jamais salué mais qui avaient fait de sa fille la femme brillante et prometteuse qu’elle était devenue.

C’était alors la tradition que de donner le nom d’un proche à son navire, mais la jeune Hermione ne pouvait faire ce cadeau à son simulacre de père. Elle choisit donc de lui donner le nom de son oiseau préféré, celui qui l’accompagnait dans tous ses voyages en mer et qui chantait le plus fort contre les vents : le Cormoran.

Points d'influence


Influence politique - 5/100Influence économique - 0/100Influence militaire - 5/100
Influence religieuse - 0/100Influence sociale - 0/100Influence culturelle - 0/100


Dernière édition par Virgile Valombre le Mer 9 Mai - 10:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1447
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Entourage de Virgile Valombre   Dim 18 Fév - 22:02

Conrad Valombre

Généralités


Prénoms : Conrad Félix

Âge : 26 ans

Sexe : Masculin

Origine : Orlind

Duché actuel: Orlind

Rang social : Peuple (sycophante - classe aisée)

Métier : Émissaire pour le compte de la Compagnie des Voiles d'Azur

Groupes : Compagnie des Voiles d'Azur, Mécénat Vengelion, Rose Noire

Liens : Virgile Valombre (frère),
Hermione Valombre (soeur)



Caractère


Conrad Félix Valombre est un homme discret, sombre et mystérieux. Nul ne sait jamais à quoi sont occupées ses pensées, ni si ce qu'il révèle sur le ton doucereux qui est le sien reflète véritablement son opinion. Très porté sur l'observation et l'analyse de ceux qui l'entourent, il est capable de cerner rapidement et efficacement la plupart de ses interlocuteurs, et d'adapter son discours en conséquences – discours souvent concis et précis, dont chaque mot est choisi avec soin, témoignant d'une maîtrise exemplaire de la rhétorique et des techniques de manipulation langagières.

Homme de lettres cultivé et solitaire, il n'est pas animé par la même passion de la mer que ses frères et sœur, et encore moins par les activités mondaines – « vaines et futiles » – qui font le quotidien des gens de la ville. C'est donc dans l'ombre qu'il s'épanouit le mieux, officiant en secret et mettant ses talents de faussaire et d'acteur aux services de son frère aîné, Virgile, qui sait user avec profit des talents de son jeune frère. Les deux hommes sont liés d'une sorte de complicité fraternelle véritablement atypique, leur permettant le plus souvent de se comprendre sans même avoir à se parler.

Physique


A l'instar de feu son père, Conrad est doté d'un physique d'une élégance remarquable, à la fois sobre et ténébreuse, cultivant un certain goût pour les jeux de charme, les conquêtes de la chair le rendant irrésistiblement attirant auprès de la plupart des jeunes femmes d'Antiva. Ce charme viril, qui passe tant par les traits fermes et fuselés de son anatomie que par l'intensité magnétique de son regard de jade, lui confère une certaine habileté supplémentaire en matière de manipulation. Fervent amateur de théâtre, il s'essaye lui-même au jeu d'acteur pour le compte de son frère, qui lui confie fréquemment des missions pour le moins officieuses réclamant un certain talent pour se glisser dans la peau d'un autre, se parer d'une identité nouvelle ou s'intégrer habilement à un groupe déterminé. C'est un jeu dangereux auquel il prend néanmoins beaucoup de plaisir.

Histoire


Conrad n'était pas le fils le plus aimé de feu Petrus Valombre, ni le plus détesté. A vrai dire, le riche patriarche semblait rester relativement indifférent à l'égard de Conrad, lui-même assez réservé et se sentant pour le moins étranger aux activités de la famille. Il ne jouit pas du même soin porté à son éducation que ses frères ou sa sœur, et dut se façonner lui-même un bagage solide au fil des années, non pas porté sur les arts nautiques, mais sur les beaux-arts et les Lettres.

Aussi, quand Petrus Valombre mourut, Conrad n'en fut pas affligé. A l'instar de son frère Virgile, il n'avait jamais réellement apprécié l'homme qui fut leur père, et s'était sentit presque soulagé le jour de son décès. Après tout, il était du même coup libéré des ambitions du riche marchand qui s'était mis en tête de faire de Conrad un armateur. A vrai dire, plus aucune obligation ne le contraignait à rester à Antiva, aussi près du port et des ateliers qu'il avait toujours exécré. Mais une certaine complicité le liait à son frère Virgile, et ce dernier sut trouver les mots et faire les promesses qui poussèrent Conrad à rester à Antiva tout en comblant son désir de liberté : le jeune homme serait l'émissaire de la Compagnie. Ce poste lui permettrait en effet de voyager tout en restant loyal aux affaires de la famille et proche de son ainé, du moins pour son aspect officiel. Parce qu'officieusement, c'était en tant que sycophante qu'il travaillerait : un espion pour le compte de son frère.

Etait-ce là l'habileté de Virgile que d'avoir décelé chez son frère son goût secret pour le jeu d'acteur et la manipulation, ce qui le poussa à lui proposer ce poste qui ne manquerait pas de l'épanouir ? Ou bien était-ce au contraire une ruse bien moins bienveillante et pour le moins intéressée, visant à tirer profit de ce talent inavouable mais ô combien utile pour les affaires de la Compagnie... ?

Points d'influence


Influence politique - 5/100Influence économique - 0/100Influence militaire - 0/100
Influence religieuse - 0/100Influence sociale - 0/100Influence culturelle - 5/100


Dernière édition par Virgile Valombre le Mer 9 Mai - 10:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1447
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Entourage de Virgile Valombre   Sam 24 Mar - 14:54

Dagon Saband

Généralités


Prénom : Dagon, « le Silure »

Âge : 31 ans

Sexe : Masculin

Origine : Orlind

Duché actuel: Orlind

Rang social : Peuple (classe moyenne)

Métier : Commissionnaire collecteur

Groupes : Compagnie des Voiles d'Azur, Mécénat Vengelion, Rose Noire

Liens : Virgile Valombre (mandant et ami)
Béatrice Valombre (mandante et amie)
Conrad Valombre (ami)



Caractère


On ne contrarie pas le Silure. Ou plutôt, on peut le faire, bien sûr, mais on ne le fait qu'une fois. Un brin susceptible, le commissionnaire est du genre sanguin. Mais c'est plutôt une colère froide, un grondement sourd et étouffé, une déferlante de puissance à l'état brute qui s'abat sans pitié sur ceux qui lui manque de respect, à lui ou à ses supérieurs, mais de manière parfaitement maîtrisée. Sans desserrer les dents, ni même froncer les sourcils, il empoigne simplement la gorge de ceux qui lui font injure, et serre très fort.

La peur qu'il inspire tient précisément de son tempérament calme et froid, incapable d'afficher la moindre marque de considération, ni même de ressentir la moindre pitié. Il lui est arrivé de briser des nuques en n'usant que de la poigne de sa main gauche, et de casser le dos de quelques vieux loups de bars sans même l'avoir fait exprès, avec un simple coup d'épaule. Mais il n'exprime jamais de remord. Et si son entourage lui en tient légitimement rigueur, il n'ose pas pour autant le lui faire remarquer. C'est certainement pour ce trait de caractère particulier que les Valombre ont vu en lui le potentiel du meilleur collecteur qu'une Compagnie marchande puisse espérer. Et c'est certainement ce qui lui a plu : qu'on lui offre la possibilité d'user de sa puissance sur de pauvres incompétents ne remplissant pas leur part du marché, et être payé pour ça.

Physique


Dagon ne tient pas son surnom de Silure de nul part. S'il est rare de voir ses traits se déformer sous l'impulsion de la colère, il est néanmoins fréquent de le voir plisser ses lèvres en un trait sévère, abaissant ses fines moustaches filasses pour lui donner l'aspect du poisson d'eau douce. Loin d'apprécier l'idée d'être comparé à un vertébré marin, Dagon ne fait que se renfrogner davantage, épaississant davantage encore la dureté de ses traits austères et peu avenants. Son regard sombre et vide de toute émotion lui confère une sorte d'aura capable d'effrayer les plus valeureux chevaliers de la garde royale – certes habitués à croiser le fer avec d'impitoyables ennemis, mais certes pas accoutumé à la froideur extrême d'un tel regard. Dépassant la moyenne des hommes de plusieurs pieds, le Silure est un colosse plus proche du géant que de l'humain, aux membres puissants et aux muscles saillants, ce qui ne l'empêche pas d'être aussi habile que le plus fin des escrimeurs.

Sa carrure imposante et sa dégaine terrifiante suffisent généralement à elles seules à dissuader quiconque de s'en prendre à Dagon, et plus encore à pétrifier ceux à qui il rend visite pour réclamer ce qu'ils ont volé ou omis de donner à la Compagnie. Généralement vêtu des mêmes habits marins aux couleurs sombres et inquiétantes, il a pour habitude de recouvrir ses mains de bandages pour en dissimuler les marques et autres hématomes témoignant de ses activités nocturnes. Mais parce qu'il prend soin de les cacher, tout le monde s'imagine très bien leur état. Qu'il le cache ou qu'il l'exhibe, le corps de Dagon excite nécessairement ou bien la raison ou bien l'imagination – et dans un cas comme dans l'autre, c'est la peur qui l'emporte. Mais c'est là un avantage certain pour celui qu'on surnomme parfois « le chien des Valombre ».

Histoire


Né dans les bas quartiers d'Antiva, cadet d'une fratrie d'une dizaine de bambins crasseux élevés dans la misère et la violence du quotidien sombre et impitoyable des docks, Dagon Saband ne connut ni joie, ni candeur ni innocence. Jamais. Car l'innocence n'a pas sa place à Antiva... Ce lieu du péché, du crime et de la cruauté les plus exacerbés. La maladie emporta nombre de ses frères, et bientôt même sa mère, la poissonnière du marché des quais. Son père échappa quant à lui aux souffrances de la maladie, mais mourut en agonisant au creux d'un caniveau après qu'on l'ait poignardé – mais quoi de plus normal pour un malandrin des bas quartiers ? Dagon, lui, avait la chance de jouir d'une carrure pour le moins imposante et disposait d'une santé surhumaine qui lui permirent de se tailler une réputation de bagarreur hors-pairs dans les arènes improvisées des sous-sol de la ruelle aux tavernes.

Quelques dangereux marins des eaux du nord, de passage à Antiva, le repérèrent à cette occasion. Ils lui proposèrent une place dans leur équipage, ainsi qu'un salaire qui ne pouvait que paraître alléchant pour un mécréant comme Dagon. Celui-ci accepta sans enthousiasme, mût par une sorte d'énergie amorphe et sans piquant, celle qui l'avait traîné jusqu'ici sans pour s'être fixé de but précis. Il se laissait simplement conduire, acquiesçant à ce qui lui plaisait, cognant sur ce qui l'importunait. C'est cette facilité à faire comprendre le plus explicitement du monde le contenu de ses intentions qui lui valut bientôt la place de maître d'équipage, et lui tailla une réputation qui sut séduire les corsaires du sud de hémisphère. Il n'eut aucun mal à se séparer de ses précédents employeurs, et même à les égorger lorsque ses nouveau capitaines l'y incitèrent. C'est ainsi qu'il retrouva le littoral familier d'Antiva, et fit la rencontre d'Isaac de Morlaix ainsi que des Valombre.

Ceux-ci lui évitèrent la peine de mort au lendemain des pillages auxquels il participa dans sa propre ville natale, lui proposant de mettre son tempérament à leur service. A cette période, rien ne le poussait réellement à accepter cette invitation – mût par rien d'autre que cette force incompréhensible, neutre et cynique qui l'habitait, insuffisante toutefois à lui susciter quelque volonté de vivre, de se battre ou de se repentir que ce soit. Ce qui le poussa à accepter l'invitation, ce n'était ni la promesse de la liberté ni celle des écus trébuchants, mais un sentiment. Celui de la considération, que lui témoignaient les membres de la famille Valombre. Une considération que nul avant eux ne lui avait jamais témoigné, ne voyant en lui qu'un amas de muscle sans cervelle et malléable à loisir. Virgile, et bientôt son frère Conrad et sa femme Béatrice, virent en lui un talent à épanouir, et non pas simplement un potentiel à exploiter, et n'exigèrent pas de lui une loyauté de principe, mais une confiance pleine et entière. Sans qu'il sache pourquoi, Dagon fut sensible à cet appel, et se lia d'amitié avec les Valombre, effaçant à jamais l'idée même de trahir ceux qui lui offrirent une famille en plus d'un travail honnête. Honnête... A ses heures, bien entendu.

Silencieux, imperturbable et patient, le Silure apprit à remplir son cahier des charges avec rigueur et talent – et peut-être un peu trop d'engouement. Loyal envers ses supérieurs et la famille Valombre en général, au sein de laquelle il s'est même lié d'amitié avec Virgile, son frère et sa femme, c'est un homme de principes à la loyauté indéfectible. Un paiement n'a pas été réglé ? Une marchandise n'a pas été livrée ? Il manque des écus dans le coffre de l'organisation ? Dagon Saband règle la situation. Vite, bien, et définitivement.

Points d'influence


Influence politique - 0/100Influence économique - 0/100Influence militaire - 6/100
Influence religieuse - 0/100Influence sociale - 0/100Influence culturelle - 0/100


Dernière édition par Virgile Valombre le Mer 9 Mai - 10:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidélité niv. 10
Fidélité niv. 10

Points de fidélité : 1447
Masculin Duché : Orlind
Rang social : Peuple
Métier/Titres : Dirigeant de la Compagnie des Voiles d'Azur
Écus : 2 000
Biographie : Fiche

avatar

Ouvrir
MessageSujet: Re: Entourage de Virgile Valombre   Lun 30 Avr - 19:46

Arthur Valombre

Généralités


Prénom : Arthur, « l'ami des ombres »

Âge : 24 ans

Sexe : Masculin

Origine : Orlind

Duché actuel: Orlind

Rang social : Peuple (classe aisée)

Métier : Orfèvre et espion

Groupe : Compagnie des Voiles d'Azur, Mécénat Vengelion

Liens : Virgile Valombre (frère)
Hermione Valombre (sœur)
Conrad Valombre (frère)



Caractère


Ce qu'Arthur Valombre peut savoir, il le sait. C'est un lecteur compulsif, un amateur fiévreux d'arts et de culture, de musique et de théâtre, mais aussi un excellent orateur, maître de la rhétorique et de la manipulation mentale et verbale. Habile stratège, génie précoce au talent incommensurable, il prend plaisir à échafauder des plans complexes pour parvenir à ses fins, que ce soit pour délivrer ses messages ou bien en intercepter, car celui qu'on surnomme parfois « l'ami des ombres » est un collectionneur d'informations en tout genre, qu'il sait revendre à bon prix ou bien transmettre aux oreilles attentives de ses frères et de sa sœur.

Ce qu'Arthur Valombre désir, il l'obtient. C'est un homme plein de ressources, dont le seul code éthique est celui du rendement, que sa nature soit pécuniaire ou informative. Les objets rares, les œuvres d'art, les bijoux et les manuscrits introuvables sont les objets de sa quête frénétique de possessions, d'expériences et de savoirs. Mais il demeure un objet de son désir que sa conscience ne parvient pas à occulter : l'amour. Car Arthur Valombre est un homme amoureux. Et c'est bien le seul domaine où son habileté lui fait défaut, cédant la place à la maladresse et au désarroi.

Physique


Arthur dispose d'un physique androgyne aux caractéristiques paradoxales. C'est tout d'abord un homme grand, à la musculature sèche, mais aux traits doux et à la silhouette fine. C'est aussi un homme au teint pâle, presque maladif, malgré l'obscurité abyssale de sa chevelure soyeuse tombant sur son visage pour l'assombrir d'ombres creusant ses traits laiteux. Seuls ses yeux verts, d'un éclat pareil à celui d'une gemme de jade, tranchent et détonnent sur le fond bigarré du clair-obscur qui le définit. Séduisant, à la démarche féline et au regard acéré, il incarne une sensualité tantôt douce et délicate, tantôt virile et autoritaire. Le timbre de sa voix s'insère dans le même contexte oxymorique que le reste de sa personne. Grave et suave, il n'a cependant rien d'agressif, mais trahit au contraire une forme de poésie langoureuse et sereine, tandis que le choix habile de ses mots, toujours méticuleusement choisis, conforte l'idée d'un homme au tempérament rigoureux et attentif à l'esthétique de sa personne physique et morale.

Histoire


Petrus Valombre détestait son fils. Depuis la naissance de celui-ci, il se révéla incapable de voir autre chose qu'un être immonde, informe et déshonorant en lieu et place de son enfant innocent, mais prématuré, rachitique et maladif. Le patriarche des Valombre s'en détourna complétement durant son enfance, et lui manifesta explicitement son dégoût à l'adolescence, quand il commença à manifester les premiers signes d'une intelligence précoce que Petrus voyait d'un mauvais œil. Il considérait son fils faible, malade et bon à rien. Le fait est qu'il était souvent alité, qu'il supportait mal les efforts physiques et que ses intérêts étaient tournées vers le monde de l'esprit plutôt que celui du corps. Enfermé dans sa chambre, il collectionnait les ouvrages de la bibliothèque familiale jusqu'à tous les avoir lu ; peu importait le sujet, il s'intéressait à tout. Il se révéla bientôt d'un doigté habile et d'une minutie rare et remarquée par ses frères et sa sœur, qui comprirent que sa place n'était pas dans les affaires de la famille, car le monde marin était un univers bien trop rude pour un physique et un tempérament tels que les siens. Quand Petrus mourut, Arthur se sentir libéré d'un poids qui l'avait contraint et brimé toute sa vie durant. Virgile, pour le pousser à s'épanouir, lui proposa de suivre sa voie. Il serait le seul Valombre à ne pas travailler pour le compte de la Compagnie. Au lieu de cela, l'aîné de la fratrie lui laissa l'opportunité de voyager, pour trouver sa place.

Arthur voyagea donc deux années entières, mais ne dépassa jamais les frontières du Duché voisin de Irbel. Au lieu de cela, il s'était familiarisé avec les contrées de Orlind et de son voisin, jusqu'à connaître à la perfection l'histoire, la culture, les mœurs, l'économie et la politique de ces Duchés. C'est dans les carrières aurifères qu'il se trouva lui-même, et que naquit une passion dévorante pour le travail de l'or et des pierres précieuses. Il se découvrit un talent certain pour l'orfèvrerie, et se fit bientôt l'apprenti d'un célèbre artisan de Irbel. Quand il eut dépassé le maître, ce qui se produisit bien assez tôt, ce dernier l'envoya retourner à Orlind où il ouvrit son propre atelier, pour le compte du Mécénat Vengelion qui l'avait repéré à Iving. C'est là qu'il retrouva un Virgile bien plus attentif à lui, qui lui rendit de fréquentes visites et s'entretint avec lui de nombreux sujets concernant les affaires familiales. L'aîné des Valombre n'avait pas l'intention d'écarter son frère des intérêts de la famille, il l'en rapprocha au contraire en lui témoignant la plus sincère des amitiés fraternelles. Lui ne jugeait pas Arthur pour son apparence, encore moins pour ses talents originaux. Il y voyait une richesse là où leur propre père y avait vu de la faiblesse qui fut l'objet de son mépris. Virgile enseigna bien des choses à Arthur, qui se vit même confié des responsabilités inattendues...

Profitant de son statut d'artisan flirtant avec les affaires de la Compagnie, Virgile proposa à Arthur d'établir sa propre suprématie dans un domaine qu'il maîtrisait à la perfection : le recueil d'informations, et leur revente. Son travail d'orfèvrerie lui permettrait de travailler avec la Compagnie, sans pour autant être étouffé sous le poids des cahiers des charges que celle-ci imposait habituellement à ses marchands ou artisans. Ainsi le jeune orfèvre se transforma-t-il en espion pour le compte de son frère, et se découvrit la deuxième passion brûlante de sa vie : le flirt avec le crime. L'excitation du risque. La délectation du pouvoir. Il se révéla des plus doués dans son domaine, allant jusqu'à se bâtir une réputation qui le fit tant craindre qu'apprécier par les malfrats, les honnêtes gens et même les nobles du Duché pour son extrême habileté à exercer son art. Officiellement, il travaillait en tant qu'orfèvre sous la protection de la Compagnie et du Duché voisin. Officieusement, il organisait un réseau qui lui permettait d'établir un marché de l'informations gagnant en importance et en réputation. Il était devenu l'ami des ombres, celui qui sait, mais aussi celui qu'on méprise et qu'on admire, qu'on respecte et qu'on craint, parce qu'il était Arthur Valombre, et qu'il ne connaissait pour autre maîtresse que son bon plaisir et son désir insatiable de nouvelles expériences.

Points d'influence


Influence politique - 5/100Influence économique - 5/100Influence militaire - 0/100
Influence religieuse - 0/100Influence sociale - 0/100Influence culturelle - 0/100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Ouvrir
MessageSujet: Re: Entourage de Virgile Valombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entourage de Virgile Valombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche entourage pour Coeur de rubis
» L'Entourage bébé!
» Comment votre entourage vit-il votre passion?
» Haïti : La question de couleur et Michel Martelly.
» [TAOP PI] 27-09-1459 Alexitt [coupable]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Pouvoir :: Accueil :: Gestion de personnage :: PNJ-
Sauter vers: